L’impact des services cloud sur le métier de DSI

Sous l’impulsion des nouvelles technologies et des attentes nouvelles des consommateurs, la digitalisation et l’agilisation des entreprises est en marche. 

Pilier de l’environnement numérique de l’entreprise, le métier de Directeur des Systèmes d’Information (DSI) est l’un des plus impacté par la transformation digitale des entreprises. Il voit ainsi son rôle sensiblement évoluer depuis plusieurs années. 

A présent considéré comme un maillon-clé du top management, le directeur des systèmes informatiques est sous le feu des projecteurs et doit composer avec 3 nouveaux enjeux : 

  • La gestion des compétences, le recrutement et la rétention des nouvelles générations 
  • La communication interne et la collaboration intensive avec toute l’entreprise 
  • L’adoption et l’intégration maîtrisée des services cloud 
 
Dans cet article, nous allons nous concentrer sur ce dernier point.

Les services Cloud, une opportunité d’agilité et d’innovation pour la DSI 

L’offre de services cloud est aujourd’hui pléthorique et mature. Elle couvre la quasi-totalité des éléments constituants un système d’information depuis les services d’infrastructure serveurs jusqu’aux applicatifs métier. Ces services consommés sans installation ont naturellement vu leur introduction rapide dans l’entreprise. De nos jours, il est commun de voir un directeur commercial choisir son CRM sans passer par sa DSI ou un directeur marketing installer en quelques clics un outil de communication interne tel que Teams ou Slack. 

Le cloud est aussi une source d’opportunité pour la DSI elle-même : être capable de rendez le service attendu par l’entreprise dans des délais et coûts optimisés. La question de développer la solution technique ou de consommer un service en ligne devient stratégique.                                                                                                                                      L’enjeu business est alors au coeur de la décision : ce développement doit-il être maîtrisé totalement en interne et l’entreprise a-t-elle les moyens, le temps et les compétences pour développer ? S’agit-il d’une expérimentation, d’un service de périphérique ? Vitesse d’exécution et optimisation de l’investissement sont ainsi les premiers leviers d’usage de solutions cloud pour la DSI. 

Sur le plan budgétaire, un nouveau challenge peut se présenter. Les logiciels et matériels jusque-là affectés au sein de lignes d’investissement long terme, se voient remplacées par des lignes de dépenses d’exploitation dues au principe d’abonnement des solutions cloud. Facturées à l’usage, elles apportent plus de souplesse dans l’alignement attendu par les besoins réels de l’entreprise. En revanche, la démultiplication des solutions complexifie le suivi budgétaire pour la DSI et le passage d’une approche CAPEX (dépenses d’investissement) vers OPEX (dépenses d’exploitation) impacte le pilotage financier de l’entreprise. Plus que jamais, DAF et DSI doivent travailler ensemble et s’organiser pour piloter efficacement la cloudification des systèmes d’information. 

Un rôle nouveau pour la DSI, désormais orchestrateur de solutions

Dans ce contexte d’intégration de services en ligne, le DSI voit son rôle évoluer. Il doit désormais être le garant et le liant. Il doit non seulement amener la bonne solution au bon moment mais aussi veiller à sa bonne intégration dans le système d’information existant. Il prend un rôle de conseil et d’orchestrateur, tout en conservant ses responsabilités de cohérences globale, de delivery, de continuité de service et de sécurité.                                            Ses challenges du quotidien sont nouveaux et nombreux.                                                                                                      Le DSI doit renforcer sa collaboration avec les métiers et se montrer plus que jamais à l’écoute des besoins des salariés en suivant  de près l’évolution de leurs usages, quels que soient leurs métiers.                                              Accompagner l’introduction de nouveaux logiciels et applications est essentiel pour soutenir l’innovation et la productivité de l’entreprise.